mardi 23 février 2010

Pourquoi ce blogue?

1) Pour me réhabituer à bien organiser mes idées de façon à pouvoir pondre rapidement des textes en français qui se tiennent, ce que je n'avais pas fait depuis quelques années. C'est fou comme on peut rouiller sans s'en rendre compte.

2) Pour me forcer à être discipliné et à accomplir un travail intellectuel à tous les jours. J'ai toujours été un lecteur avide, mais écrire c'est une autre paire de manches! Tel que mentionné au point 1, je suis clairement rouillé...

3) Pour m'habituer à créer quelque chose sur «les internets». J'ai bien beau être fier d'en connaître maintenant assez pour comprendre que la question «internet, c'est qui, ça?» n'a pas de sens, mieux vaut continuer à progresser!

4) Pour le simple plaisir de créer quelque chose, en ces temps difficiles professionnellement (entre autres).

5) Pour me garder l'esprit alerte et être fin prêt à rejoindre la parade, quand l'occasion se présentera (ça rejoint pas mal le point 2).

6) Pour avoir des archives de course plus complètes que mon logbook, et pour relativiser mes petits progrès, problèmes et déceptions liés à la course. D'ailleurs, après seulement 2 billets, j'ai déjà expérimenté les effets bénéfiques de sortir certaines choses de ma tête et de les voir affichées comme ça sur «les internets». J'étais fasciné de voir mes que mes écrits faisaient maintenant partie du cyberespace (même s'ils sont dans un coin très, très, très, très, très isolé et fréquenté seulement par moi jusqu'à preuve du contraire, ce qui ne me pose aucun problème), un peu comme un animal qui observe avec curiosité l'étron qu'il vient de générer... Je compte cependant m'en tenir à la course à pied et au sport en général. Pour le reste, il y a le divan en (mauvaise) imitation de cuir sur lequel je me couche 2 fois par semaine.

7) Parce qu'au cours des prochains mois, ça va passer ou ça va casser, et que je sens que ce blogue pourrait aider à ce que le scénario 1 se réalise, pour certaines des raisons mentionnées plus haut. Et je n'exclus pas la possibilité de me créer un autre petit coin dans le cyberespace, avec un anonymat mieux protégé que pour ce blogue.

Voilà. C'est ça qui est ça.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire